Première enquête sur le sentiment d'insécurité en Eurégio Meuse-Rhin

09/12/13 à 19:30 - Mise à jour à 19:30

Source: Le Vif

(Belga) Les résultats d'une enquête menée par EMROD (Eurégio Meuse-Rhin Observatoire de la délinquance) au sujet du sentiment de sécurité en Eurégio Meuse-Rhin, ont été présentés lundi à Eupen par le chef de projet, Michael Dejozé. Il en ressort les habitants de la région, dans leur majorité, apprécient leur quartier.

Entre les mois d'octobre et de décembre 2012, l'observatoire de la délinquance a procédé à une enquête sur le sentiment d'insécurité. Un peu plus de 2.000 habitants des cinq régions concernées (Limbourg belge et hollandais, province de Liège, région d'Aix-la-Chapelle et Communauté germanophone) ont été interrogés. Il ressort de cette enquête, la première du genre menée en Europe, qu'une grande majorité des interrogés apprécient leur quartier. Malgré ces résultats, certains éléments qui favorisent le sentiment d'insécurité ont été relevés. La vitesse de circulation excessive, les difficultés de trouver un parking, les déjections canines, font entre autres partie de ces éléments. Le sentiment d'insécurité ne relève pas uniquement de problématiques qui nécessitent une intervention policière. Par ailleurs, 32% des interrogés déclarent avoir été victime d'infractions comme par exemple une tentative de cambriolage ou un cambriolage, un vol de vélo, du vandalisme sur la voiture durant l'année. "Les résultats de cette enquête permettront d'établir et d'expliquer les différences constatées entre villes et régions. Il est important de travailler ensemble et de voir si les bonnes pratiques de chaque région ne pourraient pas être transposées par les autres partenaires confrontés aux mêmes problèmes", a indiqué Michel Forest, gouverneur de la province de Liège. (Belga)

Nos partenaires