Premier traitement efficace contre certains cancers de la thyroïde en 40 ans

02/06/13 à 14:16 - Mise à jour à 14:16

Source: Le Vif

(Belga) L'anticancéreux Nexavar qui bloque la division des cellules cancéreuses et la formation des vaisseaux sanguins nourriciers de la tumeur, a doublé la survie de malades atteints d'un cancer de la thyroïde résistant à la radiothérapie, selon les résultats dimanche d'un essai clinique.

Il s'agit du premier anticancéreux depuis quarante ans à montrer une efficacité pour des cancers agressifs de la thyroïde résistants au traitement avec l'iode radioactif, soulignent les chercheurs qui présentent l'étude clinique à la Conférence de l'American Society of Clinical Oncoly (ASCO) réunie ce week-end à Chicago. 417 patients atteints d'un cancer thyroïdien différencié métastasé résistant au radioiode ont participé à cet essai clinique de phase 3 dont la moitié a été traitée avec du Nexavar (sorafenib) et l'autre partie avec un placebo. La survie sans progression du cancer a été de 10,8 mois dans le groupe du Nexavar et de 5,8 mois dans celui du placebo. Le taux de réduction des tumeurs a atteint 30% et plus chez 12,2% des malades traités avec le Nexavar contre seulement 0,5% chez ceux ayant pris un placebo. De plus, 42% des participants dans le groupe du Nexavar ont connu une stabilisation de leur cancer pendant six mois ou plus. Le cancer différencié de la thyroïde est le plus fréquent type de cancer de cette glande. Il compte pour environ 85% des 60.000 cas de tumeurs malignes de la thyroïde diagnostiquées chaque année aux Etats-Unis. Bien que le cancer de la thyroïde connaisse un taux élevé de guérison avec le traitement standard, de 5 à 15% des malades ont des tumeurs résistantes. (Belga)

Nos partenaires