PPE et socialistes se partageront le présidence du Parlement européen

24/06/14 à 17:13 - Mise à jour à 17:13

Source: Le Vif

(Belga) Les deux principaux groupes politiques du Parlement européen, les conservateurs pro-européens du PPE et les socialistes, se partageront la présidence du Parlement européen au cours de la nouvelle législature. Leur accord, conclu mardi, prive les libéraux de Guy Verhofstadt d'un accès au perchoir de l'assemblée.

L'accord a été bouclé par les figures des proue des deux camps, les Allemands Manfred Weber et Martin Schulz, assistés par Françoise Grossetete et Esteban González Pons côté PPE et par Enrique Guerrero et Gianni Pittella, côté socialiste. Il prévoit que la première moitié de la législature verra le Parlement dirigé par un socialiste, qui sera remplacé par un conservateur à partir de janvier 2017. Les négociations se poursuivront la semaine suivante, lors de la session inaugurale du Parlement à Strasbourg. Les deux familles politiques, qui disposent ensemble d'une majorité de 36 sièges (sur 751) se mettront d'accord sur les grandes lignes d'un programme politique qu'ils voudraient voir repris par le prochain président de la Commission. L'accord n'affecte pas la répartition des autres postes clés du Parlement, comme les 14 vice-présidents ou les présidences de commission, répartis selon une clé D'Hondt entre les forces politiques. Il n'en constitue pas moins un désaveu pour Guy Verhofstadt, qui espérait faire peser la famille libérale dans les grands accords post-électoraux européens. Son groupe ALDE est en outre sur le point de voir lui échapper la troisième place dans l'ordre des familles politiques, dépassé par les conservateurs eurosceptiques de l'ECR. (Belga)

Nos partenaires