Pour une meilleure intégration des Roms à Bruxelles

22/10/13 à 16:15 - Mise à jour à 16:15

Source: Le Vif

(Belga) Différentes organisations ont signé un manifeste qui demande la mise en place d'un groupe de travail afin d'aider l'intégration des familles roms en Région bruxelloise. Le manifeste a été présenté mardi à Saint-Josse-ten-Noode par le bourgmestre de la commune, Emir Kir (PS), Médecins du Monde et la Ligue des droits de l'Homme.

Pour une meilleure intégration des Roms à Bruxelles

Les signataires exigent la mise en place d'un groupe de travail dirigé par la Région bruxelloise qui collaborerait entre autres avec les représentants du gouvernement fédéral et les communes accueillant les familles roms, afin de réfléchir à des solutions d'intégration durable. "C'est hallucinant de voir comment les Roms sont traités dans la capitale de l'Europe", a déclaré Alexis Deswaef, président de la Ligue des droits de l'Homme. "Il est nécessaire de travailler avec les politiciens locaux pour mettre un terme aux discriminations envers ces personnes." Le manifeste tient en trois principes de base: stabiliser la situation, effectuer un suivi social assurant l'accès aux droits sociaux et les intégrer dans le droit commun. Les organisations veulent également que des mesures urgentes soient prises pour assurer les besoins fondamentaux des Roms, comme l'hébergement d'urgence et les soins. Il y a actuellement 300 Roms enregistrés en Région bruxelloise. "50% d'entre eux sont enregistrés dans notre commune, mais il y en a beaucoup plus dans les faits", explique le bourgmestre de Saint-Josse-ten-Noode, Emir Kir, qui demande une meilleure collaboration entre les communes. "L'intégration est possible pour chacun, mais ça doit se faire de manière humaine." (Belga)

Nos partenaires