Pour ses 50 ans, le prince Laurent met en avant sa Fondation dans un entretien avec Claire

19/10/13 à 14:25 - Mise à jour à 14:25

Source: Le Vif

(Belga) Le site internet de la Fondation Prince Laurent a mis en ligne samedi, à l'occasion des 50 ans du frère du roi Philippe, une vidéo dans laquelle le Prince, répondant aux questions de la princesse Claire, met en avant sa fondation mais également un certain sens de l'humour.

Pour ses 50 ans, le prince Laurent met en avant sa Fondation dans un entretien avec Claire

Au cours d'un entretien décontracté qui voit la princesse Claire "jouer à la journaliste" et le couple princier alterner le néerlandais et le français, assis sur un divan, le Prince évoque les origines de sa Fondation, créée il y a près de 17 ans avec pour objectifs de réduire la souffrance des animaux dans les laboratoires mais aussi de venir en aide à des personnes précarisées possédant des animaux de compagnie. "Mais nous avions depuis longtemps réfléchi à cette fondation, quand j'avais 20 ans", explique le Prince à son épouse, qui fait remarquer, sourire en coin, qu'à l'époque "il n'y avait donc pas que des femmes et des voitures". "C'est une fable que tout le monde aime entendre", rétorque le Prince. Interrogé sur l'origine de son attachement à la cause animale, le fils cadet d'Albert II confie être "extrêmement intéressé par l'éthologie" depuis sa jeunesse et être "irrité au plus haut niveau" par le fait que des gens ou des animaux souffrent. Laurent confie également à la princesse Claire que son "plus grand rêve", hormis d'être avec son épouse et leurs enfants, serait "de pouvoir dialoguer avec tous les animaux de la Terre". "Est-ce que tu peux t'imaginer une seconde la richesse intellectuelle de pouvoir parler avec un poulpe, et d'avoir son expérience, que de pouvoir converser avec une mouche, avec un oiseau ou avec une baleine?", demande-t-il à son épouse. L'entretien évoque encore les activités de la Fondation Prince Laurent, dont les cinq dispensaires soignent chaque mois plus de 1.000 animaux, ainsi que son financement, assuré uniquement par des donateurs. Le Prince rappelle les récents développements de sa Fondation, qui a notamment signé un accord de collaboration avec l'Université de Gand et est en passe d'en faire de même avec celle de Liège. (Belga)

Nos partenaires