Pour la rentrée, le cartable du gouvernement bruxellois est déjà bien rempli

04/09/13 à 16:55 - Mise à jour à 16:55

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement bruxellois fera jeudi sa rentrée officielle, entamant ainsi la dernière année de la législature. Un tiers de ses membres y ont fait leur apparition au cours des derniers mois, et semblent déterminés à ne pas entrer trop rapidement en campagne électorale si l'on en croit les dossiers que l'équipe Vervoort s'est engagée à encore concrétiser.

Pour la rentrée, le cartable du gouvernement bruxellois est déjà bien rempli

Selon le cabinet du ministre-président bruxellois, celle-ci compte poursuivre selon la dynamique enclenchée depuis le mois de mai dernier à l'occasion d'un sommet social extraordinaire, et d'un séminaire des ministres bruxellois qui avait accouché de quarante priorités pour les prochains mois. L'emploi et le logement resteront ainsi au rang un des priorités du gouvernement bruxellois d'ici la fin de la législature. Celui-ci s'est notamment engagé à permettre la création effective, d'ici le début de l'année prochaine, d'une zone franche le long du canal, entre Anderlecht et Tour et Taxis. L'instrument fiscal sera utilisé pour y encourager l'activité économique et l'emploi. Autre mesure favorable à l'économie et à l'emploi en attente: la création d'une Maison de l'entrepreneuriat et du commerce le long de la Petite Ceinture. Plus largement, la mise à l'emploi et la lutte contre le chômage, en particulier des jeunes, et l'amélioration de l'apprentissage des langues continueront de mobiliser les énergies. En matière de logement, les derniers mois de la législature seront mis à profit pour jeter les bases d'un nouveau plan logement. L'actuel plan a permis de lancer la construction de quelque 5.000 logements, dont 3.500 à vocation sociale. Le rythme de construction et de rénovation ne devrait pas être freiné. La réflexion va aussi s'ouvrir sur la manière d'exploiter les nouvelles marges de manoeuvre accordées à la Région en matière de fiscalité dans le cadre de la réforme de l'Etat. Le tout dans un contexte budgétaire serré: les grandes orientations sont prises pour 2014 mais les ministres bruxellois ont encore du pain sur la planche durant pour les traduire concrètement dans leurs départements respectifs. (Belga)

Nos partenaires