Pour la FGTB et la CSC, la note De Wever n'était pas un catalogue de réformes indolore

27/06/14 à 00:07 - Mise à jour à 00:07

Source: Le Vif

(Belga) Les deux principaux syndicats du pays, la CSC et la FGTB, ont dénoncé jeudi le contenu de la note rédigée mardi par l'informateur royal Bart De Wever en vue de l'élaboration d'une majorité de centre-droit, avortée après son rejet par le cdH.

Pour la FGTB et la CSC, la note De Wever n'était pas un catalogue de réformes indolore

Dans deux communiqués de presse séparés, les deux organisations de défense des travailleurs réfutent tout caractère mesuré aux réformes proposées dans la note de Bart De Wever. "Les commentaires qui qualifiaient cette note de soft, d'acceptable, de modérée et d'indolore se trompent lourdement. Honi soit, qui mal y pense", fustige le syndicat chrétien pour qui cette note était taillée sur mesure pour les entreprises et les classes moyennes. Le texte de l'informateur avait bénéficié d'un accueil favorable des chrétiens démocrates flamands ainsi que du MR. Le cdH l'avait toutefois rejetée. Pour la FGTB également, cette note, dans laquelle le syndicat retrouve plusieurs points du "plan V" de la N-VA, constituait un véritable péril pour les travailleurs: "Bien qu'elle fasse l'impasse sur un saut d'index en 2015 et sur la limitation dans le temps des allocations de chômage, nombre d'autres mesures sonnent comme autant de mises en danger des intérêts des travailleurs et des allocataires sociaux". Et les deux syndicats de pointer plusieurs éléments du texte, notamment l'allongement des carrières, l'activation des chômeurs, mais aussi la suppression de l'écart salarial de 4%, mais aussi les menaces sur l'évolution barémique, une nouvelle réforme du mécanisme de l'indexation, les économies dans les soins de santé ou encore une réforme des pensions légales. (Belga)

Nos partenaires