Populations de grands gibiers: "Tous les chasseurs n'ont pas joué le jeu", estime IEW

08/11/13 à 14:40 - Mise à jour à 14:40

Source: Le Vif

(Belga) La fédération Inter-Environnement Wallonie (IEW) a livré vendredi son analyse du premier bilan du plan stratégique de réduction des populations de grands gibiers mis en ouvre par le gouvernement wallon. IEW souligne, dans son analyse, que tous les chasseurs n'ont pas répondu à l'appel de la Région wallonne.

Populations de grands gibiers: "Tous les chasseurs n'ont pas joué le jeu", estime IEW

En octobre 2012, le ministre wallon de l'Agriculture, de la Nature et de la Forêt, Carlo Di Antonio, présentait un plan stratégique visant à réduire la population des grands gibiers. Ce plan, composé de 25 mesures, parmi lesquelles la restriction du nourrissage du gibier et l'obligation d'augmenter les prélèvements de sangliers d'au moins 10% pour les territoires considérés comme des points noirs, avait pour objectifs de réduire le nombre de sangliers d'un tiers (soit 17.000 au lieu de 25.000) et de faire passer la population de cerfs de 12.000 à 10.000 individus. Fin octobre dernier, le ministre a livré les premiers résultats au Parlement wallon. A l'échelle de la Wallonie, on estime ainsi à 27.225 le nombre de sangliers qui ont été prélevés ou retrouvés morts au cours de la saison 2012-2013, ce qui représente une augmentation de 15% par rapport à la saison 2011-2012. On a également noté une hausse moyenne d'environ 11% du taux de prélèvement, sur les territoires considérés comme point noir. Des performances saluées par IEW, qui nuance toutefois ces résultats. "Une analyse plus fine montre que l'appel de la Région wallonne n'a pas été entendu par ceux qui étaient concernés au premier rang. Les territoires les plus déviants ont été largement aidés par les territoires normaux qui, eux, ont joué le jeu", souligne fédération Inter-Environnement Wallonie, pour qui "une cinquantaine de territoires attendent que la tempête passe". La Fédération regrette également que les données utilisées dans le rapport soient fournies par les chasseurs eux-mêmes. Selon IEW, "il manque un outil fiable d'objectivation de l'action des chasseurs". (Belga)

Nos partenaires