Ponton effondré à Dinant : toujours pas de responsabilité établie

26/09/12 à 19:45 - Mise à jour à 19:45

Source: Le Vif

(Belga) L'information judiciaire ouverte par le parquet de Dinant au lendemain de l'effondrement du ponton de la société de bateaux électriques Pitance lors de la 30ème édition de la Régate de Baignoires, le 15 août 2012 à Dinant, suit son cours, a indiqué mercredi le parquet de Dinant.

Quelques victimes de l'accident ont jusqu'à présent été entendues. "Certaines disent que les employés de la société Pitance ont tenté d'empêcher les spectateurs de monter sur le ponton, d'autres disent le contraire", a expliqué le substitut du procureur de Dinant. "Les responsables potentiels comme le propriétaire du ponton ou les organisateurs de l'évènement doivent encore être entendus." Selon le parquet de Dinant, il sera très difficile de définir les responsabilités de chacun dans ce dossier. "Quand nous aurons entendu tout le monde, nous pourrons peut-être identifier les fautes et les responsabilités. D'un point de vue pénal, ce dossier ne devrait pas aller très loin. Mais nous tentons de le rendre le plus objectif possible pour une éventuelle réclamation au civil", a ajouté le parquet de Dinant qui a désigné un expert pour expertiser le ponton qui s'est effondré. Par ailleurs, Olivier Pitance a annoncé qu'il a profité de l'expertise du ponton pour le réparer. "Nous avons fait plus de 20.000 ¤ de frais pour le renflouer. L'expert l'a vérifié et nous a donné son feu vert", a conclu le propriétaire du ponton. (MAJ)

Nos partenaires