Pompiers bruxellois - le Conseil d'Etat rejette le recours contre les nouveaux cadres linguistiques

01/02/13 à 16:31 - Mise à jour à 16:31

Source: Le Vif

(Belga) Le seul recours qui pesait contre les nouveaux cadres linguistiques adoptés au Service de l'Incendie et de l'Aide médicale urgente (SIAMU) de la Région bruxelloise a été rejeté par un arrêt du Conseil d'Etat, a annoncé vendredi le secrétaire d'Etat bruxellois en charge du SIAMU, Christos Doulkeridis.

Selon lui, ces cadres linguistiques adoptés par le gouvernement en juillet 2011 ne sont donc plus contestés et susceptibles d'annulation. Ils seront donc valables jusqu'en 2017. "C'est le signal clair qu'un travail rigoureux et pragmatique porte ses fruits, et contribuera à pacifier un service aussi important pour la population", a commenté vendredi le secrétaire d'Etat. Les nouveaux cadres établissent une proportion de 70,58% de francophones et 29,42% de néerlandophones et garantissent à tout moment un service de secours assuré dans la langue du citoyen. Selon M. Doulkeridis (Ecolo), l'adoption de cadres linguistiques solides a permis de relancer les engagements et les promotions. Cela a déjà permis de reconstituer l'effectif des hommes du feu au grade d'adjudant (23 promotions sur 39 places) et d'assurer la promotion de six sergents, ainsi que l'admission au stage de trois officiers. Par ailleurs, le SIAMU s'apprête à engager ou promouvoir cette année près d'une centaine d'agents. La décision du Conseil d'Etat assure que leurs engagements et promotions sont ainsi consolidée, à l'abri de recours évidents si les cadres linguistiques avaient été remis en cause. (PVO)

Nos partenaires