Pologne: Donald Tusk remanie son gouvernement et promet un "nouvel élan"

20/11/13 à 15:54 - Mise à jour à 15:54

Source: Le Vif

(Belga) Le Premier ministre polonais Donald Tusk a remanié mercredi son gouvernement de centre droit, dans l'espoir d'enrayer la chute de sa popularité, en promettant aux Polonais un nouvel élan modernisateur, avec notamment un nouveau ministre des Finances.

Pologne: Donald Tusk remanie son gouvernement et promet un "nouvel élan"

"Nous avons besoin d'une nouvelle énergie et d'une accélération", a déclaré devant la presse M. Tusk, dont l'équipe au pouvoir depuis six ans pâtit de réformes controversées concernant notamment les retraites et de soupçons de corruption. Le ministre Jacek Rostowski, artisan des succès économiques de la Pologne durant la crise mondiale surgie en 2008, est remplacé par un jeune économiste, Mateusz Szczurek, 38 ans, spécialiste des analyses bancaires pour l'Europe centrale et orientale. "Jacek Rostowski, moi-même et Mateusz Szczurek, nous avons des opinions identiques, ce qui garantit la continuité, et à la fois une nouvelle énergie bien nécessaire à ce poste", a déclaré M. Tusk. Le chef du gouvernement a aussi remplacé mercredi le ministre de l'Environnement Marcin Korolec, en pleine conférence climatique de l'ONU qu'il préside à Varsovie, mais celui-ci en restera responsable jusqu'à sa clôture et deviendra chef négociateur pour la Pologne "aussi longtemps que nécessaire", a précisé M. Tusk. En outre, les ministères de l'Administration et informatisation, des Sports, de la Science et de l'Education changent de titulaire. Le ministère des Transports est rattaché à celui du Développement régional dont la titulaire, Elzbieta Bienkowska, devient vice-Premier ministre et continuera à gérer les fonds européens. La semaine dernière, M. Tusk avait accepté la démission du ministre des Transports Slawomir Nowak à la suite de soupçons de corruption concernant une montre de valeur reçue en cadeau. Formée par la Plateforme civique (PO) de Donald Tusk et le parti paysan PSL, la coalition gouvernementale ne dispose plus à mi-parcours de son mandat de quatre ans que d'une seule voix de majorité parlementaire, conséquence de dissensions au sein de PO. (Belga)

Nos partenaires