Police: trop peu d'Experts belges

11/01/13 à 07:28 - Mise à jour à 07:28

Source: Le Vif

(Belga) Manque de personnel, démotivation, départs, ... le malaise est grand au sein de la police scientifique belge, peut-on lire vendredi dans les journaux de L'Avenir. De nouveaux recrutements sont en vue.

"Il faut recruter deux fois plus de policiers scientifiques si nous voulons être efficaces et répondre aux demandes", indique Eddy Lebon, secrétaire général du syndicat policier Sypol. La police technique et scientifique (PTS) compte aujourd'hui près de 250 membres, un nombre juge insuffisant par la CSC, la FGTB et le Sypol en raison de l'augmentation des demandes d'interventions. Selon le Sypol, ce manque d'effectif est l'une des conséquences de la réforme des polices. Il a alors été décidé d'engager des cadres administratifs à la place de policiers de la PTS, or ceux-ci ne possèdent pas le statut de policier et leur formation est passée de deux ans à cinq mois. Résultat ces jeunes recrues, sous-payées et sans perspectives de carrière, quittent souvent les rangs pour rejoindre le secteur privé ou le cadre opérationnel de la police. Il faut dès lors sans cesser remplacer et former de nouveaux consultants, dénonce Eddy Lebon. La ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet a toutefois donné raison aux revendications syndicales et dès ce 11 janvier une première épreuve est organisée dans le cadre du recrutement de nouveaux policiers scientifiques. (MUA)

Nos partenaires