Police: Milquet prise sous le feu de la majorité flamande

13/02/14 à 16:11 - Mise à jour à 16:11

Source: Le Vif

(Belga) La ministre de l'Intérieur, Joëlle Milquet, a été prise jeudi à la Chambre sous le feu des critiques de la majorité flamande à propos de la lettre de la commissaire générale de la police fédérale, Catherine De Bolle.

Police: Milquet prise sous le feu de la majorité flamande

Dans un courrier adressée à la ministre, la direction de la police fédérale a tiré la sonnette d'alarme à propos de sa situation budgétaire, rapportent plusieurs journaux. En raison de mesures d'économie, une centaine d'investissements ne pourront pas être menés. Interrogée par des députés sp.a, Open Vld et CD&V, la ministre a rappelé les efforts qu'elle a déployés pour préserver la police malgré les mesures d'économie draconiennes qu'a dû prendre le gouvernement. Et de mettre en avant les recrutements opérés depuis qu'elle est à la tête du département: 1.200 policiers en plus en 3 ans. Mme Milquet a répété à quel point elle se sentait seule quand il s'agissait de défendre la police au sein du gouvernement. Elle a aussi pointé du doigt l'Inspection des Finances qui, selon elle, bloque certains investissements en vertu de jugements d'opportunité, et fait donc perdre du temps dans des recours. La ministre n'a pas épargné la police. Des premières conclusions d'un rapport qu'elle a demandé au comité P, il ressort que la police fédérale doit améliorer ses procédures de marchés publics. Les demandes sont mal spécifiées, les directions travaillent de manière trop cloisonnée et les dossiers ne sont pas "initiés" assez vite. Un appel d'offres a été lancé pour optimaliser les procédures au sein de la police, notamment pour les marchés publics. Les députés flamands n'ont pas épargné la ministre. "Ce qu'une ministre ne peut pas faire, c'est étaler son impuissance sur un podium", a lancé Bart Somers (Open Vld). Peter Vanvelthoven (sp.a) a exprimé son étonnement et appelé la ministre à prendre des mesures. "On attend d'une ministre qu'elle entreprenne des actions", a-t-il souligné tandis que Jenne De Potter (CD&V) a exhorté Mme Milquet à ne pas renvoyer le problème vers d'autres instance et à formuler des propositions de solution. Dans l'opposition, Bernard Clerfayt (FDF) a confié son inquiétude. "En écoutant votre réponse, je suis inquiet, pas seulement pour les problèmes budgétaires. Il y a aussi un problème de confiance important entre la direction de la police et vous-même", a-t-il fait remarquer. (Belga)

Nos partenaires