Polémique autour de l'abattage rituel - GAIA rejette les "accusations absurdes et irrationnelles" à son endroit

18/10/13 à 18:16 - Mise à jour à 18:16

Source: Le Vif

(Belga) L'organisation de défense des animaux GAIA a rejeté vendredi les "accusations absurdes et irrationnelles" dont elle a fait l'objet après sa campagne publicitaire en radio dénonçant l'abattage sans étourdissement permis à l'occasion de la fête du sacrifice.

Dans un communiqué diffusé vendredi, la directrice de l'organisation, Ann de Greef, répond à ses détracteurs: "je rappelle que la Fédération des vétérinaires européens (FVE), l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) et chez nous le Conseil du Bien-être animal, rattaché au ministère de la Santé, condamnent toutes l'abattage sans étourdissement, au regard des souffrances que subissent les animaux". GAIA réfute avoir fait sciemment fait l'amalgame entre l'abattage d'animaux à la Shoah, comme le lui ont reproché d'aucuns cette semaine. Selon, la méprise est partie d'un "ressenti subjectif de journaliste, qui a très malheureusement été repris en boucle par de nombreuses rédactions comme information avérée". Les créatifs de l'agence publicitaire qui a réalisé le spot controversé se seraient inspirés de la série télé à succès "Homeland" relatant le travail d'agents anti-terroristes américains, et non pas de la déportation, assure GAIA. Celle-ci rappelle d'ailleurs que, en tant qu'association de défense des animaux, elle milite pour un meilleur respect envers "tous les êtres sensibles, sans distinction de race, de religion, de couleur de peau, d'origine sociale, de genre ou d'espèce". "Nos campagnes s'appuient sur des expertises vétérinaires, et l'anthropomorphisme n'est pas une critique acceptable lorsqu'il est avéré que les animaux sont, comme nous, les sujets de leur propre vie et de leurs propres sensations", conclut le communiqué. (Belga)

Nos partenaires