Pôle de presse francophone - "On est en phase d'étude"

10/12/13 à 11:55 - Mise à jour à 11:55

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre wallon de l'Economie Jean-Claude Marcourt a jugé "prématuré" de se prononcer mardi sur l'opportunité d'un pôle de presse francophone alternatif au groupe Rossel, soutenu par les pouvoirs publics autour de L'Avenir et d'IPM (La Libre, DH/Les Sports), comme cela avait été évoqué dès septembre.

"Une réflexion est en cours avec la SRI (Société régionale d'investissement) pour développer un modèle, mais il est prématuré" d'en tirer des leçons, a indiqué M. Marcourt dans les couloirs du parlement wallon. A ses yeux, il ne faudrait pas attendre de résultats avant le début de l'an prochain. La forme envisagée (prêt, prise de participation, etc) et le canal utilisé (SRI ou autre) sont toujours à l'étude. Le ministre socialiste rappelle l'évolution du paysage de la presse écrite, de son modèle économique et la diminution du nombre de titres, soulignant le risque d'une perte de pluralisme et de substance. Il se défend de toute volonté dirigiste et souligne la nécessité à moyen terme d'un débat avec les acteurs concernés. La constitution d'un pôle média francophone autour de L'Avenir/IPM avec le soutien des pouvoirs publics a été évoquée dès septembre dernier, dans la foulée de l'annonce du rachat par Tecteo du groupe L'Avenir pour 26 millions d'euros. (Belga)

Nos partenaires