Plusieurs interpellations en Espagne liées à un trafic de viande de cheval

29/05/14 à 13:59 - Mise à jour à 13:59

Source: Le Vif

(Belga) Plusieurs personnes ont été interpellées en Espagne dans le cadre d'une enquête sur un trafic de viande de cheval impropre à la consommation, a annoncé jeudi la Garde civile.

"Il y a plusieurs interpellations" et "des perquisitions sont en cours dans des élevages, des propriétés privées, des cliniques vétérinaires et des abattoirs" dans les régions de Valence, des Asturies, de La Corogne, de Madrid, Valladolid, Saragosse et Jaen, a déclaré un porte-parole de la Garde civile. Certaines des interpellations "sont liées à des interpellations en décembre en France pour des faits similaires", a-t-il ajouté, précisant que la gendarmerie française était présente dans l'opération. L'enquête porte sur la falsification de documents d'identification et de contrôle sanitaire, dans le but de destiner à la consommation humaine de la viande de cheval qui ne répondait pas aux normes, a-t-il expliqué. Il n'a pas été en mesure de confirmer que cette affaire était liée à l'interpellation le 16 décembre de 21 personnes dans 11 départements du sud de la France, dans le cadre d'enquêtes sur un trafic de viande de cheval impropre à la consommation. Ce trafic, aux ramifications européennes avait donné lieu à des perquisitions à Gérone, dans le nord-est de l'Espagne. La filière de la viande de cheval avait déjà été durement touchée par les révélations, début 2013, selon lesquelles une entreprise du sud de la France, Spanghero, vendait de la viande de cheval en la faisant passer pour du boeuf. La viande avait ensuite servi à la préparation de millions de plats cuisinés pour de grandes marques ou la grande distribution. (Belga)

Nos partenaires