Plusieurs associations lancent un appel pour la "refondation de l'Ecole"

31/01/14 à 14:50 - Mise à jour à 14:50

Source: Le Vif

(Belga) La Plate-forme de lutte contre l'échec scolaire a lancé vendredi un appel pour la "refondation de l'Ecole" à l'approche des prochaines élections du mois de mai. Ses signataires demandent au prochain gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles de planifier la mise en oeuvre d'un projet de réforme ambitieux sur au moins deux législatures et de lever les tabous qui bloquent l'évolution du système.

L'appel de la plate-forme se justifie par plusieurs constats inquiétants, notamment les inégalités du système éducatif en Communauté française mises en évidence par les indicateurs de l'enseignement ainsi que par plusieurs études (PISA notamment). Ses signataires - près de 30 associations, plusieurs syndicats et personnalités académiques - soulignent encore la hiérarchisation sociale des filières et le taux de redoublement "dramatique". "Le système a créé des écoles de 'riches', qui accueillent des élèves dont l'indice socio-écononomique dépasse la moyenne en Communauté française, et de 'pauvres', avec des élèves qui se trouvent sous cette moyenne", regrette Jean-Pierre Kerckhofs. "Nous constatons également que l'indice socio-économique des élèves est le plus faible dans l'enseignement spécialisé." L'objectif de cet appel consiste donc à "lancer un message aux politiques" pour ouvrir le débat en vue "d'une refondation de l'Ecole" à l'issue des prochaines élections. "Nous demandons des réponses concertées avec tous les acteurs, cohérentes et engagées sur le long terme", ajoute Anne Chevalier. "Il faut arrêter la course aux réformes et évaluer objectivement ce qui a été fait." Selon la Plate-forme de lutte contre l'échec scolaire, le monde politique doit également lever les nombreux tabous, dont le quasi-marché scolaire, la complexité du système à cause des réseaux ou encore les modes d'évaluation des élèves et des professionnels. (Belga)

Nos partenaires