Plus de 11.000 Belges ont déjà testé leur coeur sur internet

04/04/13 à 18:34 - Mise à jour à 18:34

Source: Le Vif

(Belga) Plus de 11.000 Belges ont déjà calculé sur internet leur risque de souffrir d'une fibrillation auriculaire (FA), indique jeudi le Belgian Heart Rhythm Association (BeHRA), un groupe de travail de la Société Belge de Cardiologie, dans un communiqué de presse. Cette affection cardiaque touche un Belge tous les quarts d'heure. Le BeHRA offre également la possibilité de contrôler gratuitement son rythme cardiaque du 22 au 26 avril, lors de la "Semaine du Rythme Cardiaque".

La fibrillation auriculaire (FA) désigne le battement irrégulier du coeur, qui peut notamment provoquer une thrombose ou un accident vasculaire cérébral. Il s'agit de l'affection cardiaque la plus fréquente, ajoute le BeHRA. Depuis le lancement du test au mois de janvier, disponible sur www.monrythmecardiaque.be, plus de 11.000 Belges ont déjà calculé leur risque de souffrir d'une FA. Le BeHRA organise également, du 22 au 26 avril, la "Semaine du Rythme Cardiaque" pour la quatrième année consécutive. Près de 22.000 Belges ont bénéficié d'un contrôle gratuit l'année dernière. Les résultats ont démontré que l'âge moyen des participants était de 58 ans et que 325 personnes (1,5%) présentaient un rythme cardiaque irrégulier, rapporte le BeHRA. En cas de non prise en charge, les victimes présentent un risque cinq fois plus élevé de développer des caillots de sang, susceptibles ensuite d'entraîner un AVC ou une thrombose. D'après les estimations, près de 150.000 patients en Belgique souffrent d'une FA et ce nombre sera probablement doublé d'ici à 2050, alerte le BeHRA. (MUA)

Nos partenaires