Plus de 1.470 heures d'embouteillage en 2013

27/12/13 à 20:12 - Mise à jour à 20:12

Source: Le Vif

(Belga) Plus de 1.470 heures d'embouteillage ont été enregistrées lors des dix premiers mois de l'année 2013, selon les statistiques de l'organisation de mobilité Touring publiées vendredi.

Plus de 1.470 heures d'embouteillage en 2013

La Belge a dû patienter plus longtemps dans les embouteillages cette année par rapport à l'année dernière. Les files longues de 100 km ont ralenti les automobilistes durant 761,2 heures, contre 607,8 heures en 2012. Les embouteillages s'étendant sur au moins 200 km ont eux duré 186,4 heures, contre 113 heures en 2012. Le record de 2010 (1.590 heures) n'est donc pas encore battu. Janvier et mars se révèlent comme les mois les plus embouteillés cette année. La neige avait notamment engendré des files de 637 à 1.671 km sur les routes belges. Les statistiques de Touring indiquent également que les embouteillages de 200 km et plus durent plus longtemps qu'auparavant. Danny Smagghe de Touring y voit trois raisons. "Les incidents sur la route sont résolus trop lentement", indique-t-il. "Notre pays manque d'une bonne gestion des accidents ("incident management")." La combinaison de l'augmentation du trafic et des goulots d'étranglement sur la route ainsi que les automobilistes eux-mêmes constituent les autres raisons des problèmes de mobilité, ajoute Danny Smagghe. "Le Belge n'ajuste pas sa conduite aux conditions météorologiques. On roule souvent très lentement lorsqu'il neige. Mais la pluie et la pénombre sont également à risque. Les automobilistes se sentent en confiance. Et ce phénomène augmente chaque année, avec plus d'insécurité en conséquence." (Belga)

Nos partenaires