Plan stationnement bruxellois - V. De Wolf (MR) emprunte à contre-sens la voie d'un enthousiasme largement partagé

09/01/13 à 19:19 - Mise à jour à 19:19

Source: Le Vif

(Belga) Le projet de plan de stationnement de la Région bruxelloise, soumis d'ici peu à enquête publique a engendré une longue file de questions mercredi après-midi en commission infrastructure du parlement régional. Dans l'opposition, Vincent De Wolf (MR), a pris à contre-sens, la voie d'un enthousiasme très largement partagé de membres de la commission à propos de nouvel outil censé harmoniser des règles jusqu'ici très disparates.

Plan stationnement bruxellois - V. De Wolf (MR) emprunte à contre-sens la voie d'un enthousiasme largement partagé

Pour lui, ce n'est qu'un "ensemble de lignes directrices de gestion harmonisée" présentées à la veille de Noël "avec beaucoup d'amateurisme". D'ici le milieu de la décennie, ce plan réglementera le stationnement sur l'ensemble du territoire. Le projet adopté en ce sens par le gouvernement bruxellois avant la trêve prévoit quatre types de zones avec tarifs et contraintes différenciées pour la période de 10 à 18 heures. Les tarifs de base seront encadrés, les cartes de riverains et de dérogations multiples seront instaurées partout sauf en zone rouge, celle qui sera concentrée sur le coeur des noyaux commerciaux hyper-fréquentés où tout le monde paiera, au-delà du premier quart d'heure. Les communes pourront adapter le cadre régional aux spécificités locales. "Comme cadeau de Noël, on peut faire mieux", a lancé Vincent De Wolf. Pour lui, on ne voit pas clair sur ce qui a été formellement décidé sur la manière de compenser hors voirie le nombre de places qui auront disparu en voirie, sur le sort réservé aux travailleurs indépendants, au personnel para-médical, aux véhicules de transport scolaire... Mais dans l'opposition, d'autres se sont montrés satisfaits de l'émergence même tardive de cet instrument. "C'est un nouveau-né, c'est peut-être un éléphant, mais il est là", a notamment dit Dider Gosuin (FDF). Une fois n'est pas coutume, Jef Van Damme (sp.a), a félicité la ministre pour "ce pas important" au profit de la mobilité. (PVO)

Nos partenaires