Plan de transport de la SNCB - Ecolo dénonce une logique désastreuse, le cdH insiste sur le réexamen

18/02/14 à 15:14 - Mise à jour à 15:14

Source: Le Vif

(Belga) Ecolo a dénoncé mardi la "logique désastreuse" qui traverse le plan de transport de la SNCB et qui jouera au détriment des navetteurs. Ce plan manque singulièrement d'ambition, estiment les Verts qui pointent du doigt la menace sur l'offre ferroviaire en milieu rural.

Plan de transport de la SNCB - Ecolo dénonce une logique désastreuse, le cdH insiste sur le réexamen

Ecolo épingle un accroissement assez généralisé du temps de parcours, la diminution de l'offre par la réduction des "amplitudes" (moins de trains tôt le matin ou tard le soir), l'absence d'une desserte RER digne de ce nom et d'une desserte intra-bruxelloise qui pourrait décongestionner la capitale. Il critique aussi la refonte de l'offre IC-IR dont ils pressentent qu'elle touchera les petites gares ou rallongera le temps de parcours des trains directs. Ecolo voit néanmoins quelques points positifs, comme des fréquences plus élevées sur quelques grandes lignes ou un meilleur cadencement, mais juge ceux-ci insuffisants. "Le dogme d'une SNCB qui transporte les voyageurs d'une grande ville à l'autre aux heures de pointe, sort renforcé par ce plan de transport. Cela est encore aggravé par le manque de moyens mis à disposition par l'Etat fédéral et par les flux financiers entre Infrabel et la SNCB. Ce sont les usagers en zone rurale qui vont en souffrir", déplorent les Verts qui demandent que ce plan soit revu. "Il n'est pas question que les navetteurs qui empruntent les lignes moins fréquentées soient lésés", a souligné, dans la majorité, la cheffe de groupe cdH à la Chambre, Catherine Fonck. Des consultations provinciales seront organisées par la SNCB avec les bourgmestres et les parlementaires afin d'examiner l'impact local du plan de transport sur les navetteurs ainsi que sur la mobilité, a-t-elle rappelé. Au conseil d'administration de la SNCB, le cdH a obtenu que le plan de transport soit réexaminé et ajusté dans un second temps pour tenir compte des réalités locales. Le groupe cdH demande que le Conseil des ministres qui se penchera ce vendredi sur ce dossier valide cette procédure, a-t-elle ajouté. (Belga)

Nos partenaires