Places dans les écoles - Milquet assure que les 800 places supplémentaires seront prêtes

25/08/14 à 18:14 - Mise à jour à 18:14

Source: Le Vif

(Belga) Les 800 places supplémentaires seront opérationnelles pour la rentrée scolaire à Bruxelles, a assuré lundi la ministre de l'Enseignement, Joëlle Milquet. A ces places s'ajouteront les places supplémentaires créées directement par les écoles.

Places dans les écoles - Milquet assure que les 800 places supplémentaires seront prêtes

"Nous pourrons donc compter pour cette rentrée scolaire sur l'ouverture des 800 nouvelles places à Bruxelles dans le fondamental, au travers de pavillons modulaires mobiles qui sont en cours d'installation et qui seront fonctionnels pour le 31 août 2014, auxquelles s'ajoutent 450 nouvelles places dans le réseau Wallonie-Bruxelles", a souligné Mme Milquet. La ministre se montre rassurante également pour l'avenir. D'ici la prochaine rentrée scolaire, 2.400 nouvelles places seront créées dans le fondamental à Bruxelles et 1.700 en Wallonie afin de continuer à répondre au boom démographique. La troisième phase qui concerne donc essentiellement la rénovation de bâtiments permettra quant à elle de créer 4.407 places dans le fondamental à Bruxelles et 2.722 en Wallonie. "Les démarches en ce sens seront également poursuivies pour répondre au mieux au boom démographique", a précisé la ministre. Selon ses calculs, entre 2014 et 2017, pour l'enseignement fondamental, c'est un total de 7.607 places qui seront créées dans les écoles bruxelloises et 4.897 en Wallonie, sans compter celles prévues par le dispositif précédent. A la suite de certains articles de presse, la Fédération des Associations de Parents de l'Enseignement Officiel (FAPEO) a exprimé son inquiétude. Elle se demande si les 800 places supplémentaires annoncées par le gouvernement précédent dans l'enseignement fondamental à Bruxelles seront bel et bien disponibles. Selon les services de l'Instruction publique qu'elle a contactés, les communes bruxelloises les plus touchées par le boom démographique ne peuvent répondre à de nombreuses demandes dans le maternel et, dans une moindre mesures, dans le primaire. L'opposition MR a mis en garde contre le "drame scolaire" qui se préparait et réclamé une réunion en urgence de la Commission de l'Education de la Fédération Wallonie-Bruxelles. (Belga)

Nos partenaires