Places d'école à Bruxelles: MR et Open Vld réclament des efforts supplémentaires

29/08/12 à 13:14 - Mise à jour à 13:14

Source: Le Vif

(Belga) Le MR et l'Open Vld ont réclamé mercredi des efforts supplémentaires et plus de clarté dans la politique de création de nouvelles places d'école en Région bruxelloise, et plaidé pour plusieurs réformes.

Depuis l'opposition (l'Open Vld est dans la majorité à la Région-capitale mais pas à la Communauté flamande qui a la tutelle de cette matière via la VGC), les deux partis ont compilé les données des deux Communautés pour dresser une cartographie des besoins dans l'enseignement fondamental bruxellois, à l'horizon 2015, en tenant compte du boom démographique. "On constate ainsi, par exemple, un déficit de programmation de places par rapport aux besoins à Schaerbeek (-3.226 places) mais un solde positif dans la commune voisine d'Evere (+301 places). Ce qui s'explique rationnellement par le fait que la Communauté française est déjà propriétaire de terrains à Evere", observe Françoise Bertieaux, chef de groupe MR au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. A ses yeux, tenter de réguler les inscriptions dans le fondamental comme cela se fait dans le secondaire s'avérerait dans ce contexte "un désastre". Si elle félicite le gouvernement bruxellois d'avoir pris la responsabilité de s'engager pour la création de 3.818 places, elle dit en revanche craindre pour les 5.516 nouvelles places programmées par les Communautés. "Je n'ai pas encore la moindre information sur un commencement d'exécution", fait-elle remarquer. En compilant tous les efforts des autorités régionales et communautaires, soit 13.975 nouvelles places d'ici 2015 pour l'enseignement fondamental bruxellois, MR et Open Vld arrivent toujours à un déficit de 4.145 places par rapport aux besoins démographiques. Ils avancent plusieurs solutions, comme la création d'un cadastre et d'agences immobilières scolaires. (BPE)

Nos partenaires