Pistorius de nouveau devant le tribunal de Pretoria

20/02/13 à 08:50 - Mise à jour à 08:50

Source: Le Vif

(Belga) Le champion sud-africain Oscar Pistorius est arrivé mercredi matin avec plus de deux heures d'avance au tribunal de Pretoria pour son deuxième jour de comparution, alors que le pays entier attend d'en savoir plus sur les circonstances du meurtre de sa petite amie, Reeva Steenkamp.

Pistorius de nouveau devant le tribunal de Pretoria

Le tribunal devrait entendre des enquêteurs au deuxième jour du "pré-procès" qui doit décider de la remise en liberté provisoire, ou non, de Pistorius. Les audiences pourraient durer jusqu'à vendredi, selon le Parquet. Par la voix de son avocat Barry Roux, Pistorius, 26 ans, a raconté mardi comment il avait tué sa petite amie, par erreur selon lui, la prenant pour un voleur alors qu'elle était aux toilettes. Dans le noir, il a tiré à quatre reprises sur la porte des toilettes avant de s'apercevoir de sa méprise. Il a dit avoir dû enfoncer la porte avec une batte de cricket pour porter secours à sa victime, qui est morte dans ses bras peu après. Le ministère public ne croit pas à cette thèse et estime qu'il y a eu meurtre avec préméditation. Le juge Desmond Nair a laissé entendre qu'il n'était pas insensible à ces arguments, ce qui rend la demande de remise en liberté provisoire de Pistorius plus hypothétique. Selon des enquêteurs cités par la presse sud-africaine, les deux amants se sont violemment disputés dans les heures précédant le drame, ce qui contredirait la version des faits donnés par Pistorius, celui-ci décrivant une parfaite idylle. Alors que les journaux sud-africains se contentaient en général d'une couverture factuelle de l'audience de mardi, le quotidien The Times relevait que Pistorius pourrait être interdit de participer à des compétitions à l'avenir s'il était avéré qu'il a pris des stéroïdes anabolisants. La presse a indiqué, citant des fuites des enquêteurs, que des boîtes suspectes et des seringues ont été saisies chez l'athlète, et qu'il aurait subi des tests. Les stéroïdes peuvent provoquer des crises de violence incontrôlées. Reeva Steenkamp, 29 ans, a été incinérée dans l'intimité mardi à Port Elizabeth. (DEL)

Nos partenaires