Pic de pollution - Des contrôles de police plus ciblés

13/03/14 à 16:40 - Mise à jour à 16:40

Source: Le Vif

(Belga) La police fédérale a adapté jeudi ses contrôles aux zones où des limitations de vitesse ont été instaurées, a-t-elle indiqué à l'agence Belga. Aucune équipe supplémentaire n'a été mobilisée mais les contrôles de vitesse ont été ciblés. Les limitations de vitesse s'appliquent par ailleurs aux voitures électriques également, précise la police fédérale.

Pic de pollution - Des contrôles de police plus ciblés

Les radars fixes ont été adaptés aux zones de limitation de vitesse tandis que les équipes mobiles de la police fédérale ont ciblé les axes routiers les plus exposés aux particules fines. "Le travail quotidien a donc été adapté", a résumé Agnes Reis, porte-parole de la police fédérale. "Nous n'avons pas eu recours à des équipes supplémentaires mais les contrôles ont été intensifiés." En raison du pic de pollution aux particules fines, les plans d'actions régionaux ont été activés pour jeudi et vendredi. Sur les routes wallonnes, la vitesse est limitée à 90 km/h sur l'E42, les accès vers les centres urbains de cette autoroute, le ring de Charleroi (R3), l'E19 de Nivelles vers Bruxelles et l'E411 de Rosières vers Bruxelles. En Région bruxelloise, la vitesse autorisée est limitée à 50 km/h sur les tronçons de voirie sur lesquels la vitesse est généralement autorisée jusqu'à 70 km/h. La vitesse est par ailleurs limitée à 90 km/h sur le ring. Ces limitations de vitesse s'appliquent également aux voitures électriques, pourtant moins polluantes. "Les radars photographient la plaque d'immatriculation et ne peuvent pas faire la différence", confirme Agnes Reis. (Belga)

Nos partenaires