Photovoltaïque - Le MR porte une nouvelle charge contre Nollet après la faillite de Sunswitch

24/03/14 à 12:28 - Mise à jour à 12:28

Source: Le Vif

(Belga) Le MR a une nouvelle fois vivement attaqué lundi la politique du ministre de l'Energie Jean-Marc Nollet (Ecolo), après l'annonce jeudi de la faillite de la firme d'installation de panneaux photovoltaïques Sunswitch, qui emploie une soixantaine de travailleurs.

Photovoltaïque - Le MR porte une nouvelle charge contre Nollet après la faillite de Sunswitch

"C'est un ArcelorMittal du photovoltaïque, un drame d'une ampleur inégalée" qui se déroule dans le secteur, n'a pas hésité à affirmer en commission du parlement wallon le chef de groupe MR Willy Borsus (opposition), faisant état de pertes d'emplois massives (l'emploi serait passé de 2.800 à 600 en quelques mois). "D'où viennent ces chiffres ? Le secteur de la construction en cite de moins importants ! Nombre d'installateurs de panneaux photovoltaïques travaillent dans la construction globale, ils ne font pas que cela", a répliqué M. Nollet. Avec la fin progressive de Solwatt, le régime transitoire et finalement le nouveau régime Qualiwatt entré en vigueur le 1er mars dernier, le MR estime que le ministre Ecolo a entretenu un brouillard "qui n'a fait que dégrader la confiance" de l'acheteur potentiel de panneaux. Willy Borsus, faisant siens les arguments de l'asbl "Touche pas à mes certificats verts" (TPCV), estime que le gouvernement est revenu sur l'engagement passé avec les investisseurs Solwatt d'octroyer des certificats verts sur 15 ans en envisageant désormais 10 ans. Jean-Marc Nollet affirme lui que l'engagement portait sur un rendement de 7%, qui devrait être rencontré dès lors que les installations de 2011 présentent actuellement un rendement de 20%. "C'est facile de prendre fait et cause pour TPCV et de faire le fanfaron à son assemblée générale, mais vous oubliez tous ceux qui n'ont pas de panneaux photovoltaïques", sur la facture desquels risquait de se répercuter excessivement le soutien public au photovoltaïque, a affirmé M. Nollet. Il lit de la "schizophrénie" dans la position du MR qui, dans le même temps, réclame de réduire la facture d'électricité. M. Borsus s'est dit stupéfait de ce qu'il considère comme un manque de responsabilité et une absence de prise de conscience du ministre. Le fait que les installateurs de panneaux constatent aujourd'hui un intérêt pour Qualiwatt qui ne se traduit cependant pas dans des commandes tient au brouillard "auquel beaucoup contribuent", a ajouté M. Nollet à l'adresse de son contradicteur. Il s'est dit conscient que la relance du secteur prendra du temps. (Belga)

Nos partenaires