Philippines: des hackers piratent des sites gouvernementaux pour dénoncer la corruption

03/11/13 à 15:46 - Mise à jour à 15:46

Source: Le Vif

(Belga) Des hackers ont piraté dimanche des sites du gouvernement philippin pour dénoncer la corruption des élites dans ce pays, fléau contre lequel le président Benigno Aquino s'est engagé à lutter mais dont il est accusé par l'opposition.

Philippines: des hackers piratent des sites gouvernementaux pour dénoncer la corruption

Les sites de cinq agences gouvernementales, y compris celui du service anticorruption attaché au médiateur public, ont été piratés par un groupe baptisé "Anonymous Philippines", a indiqué Roy Espiritu, du ministère de la Science. Anonymous se présente comme un mouvement international d'internautes pour la défense des libertés, qui s'attaque à des intérêts privés comme Sony, Amazon et Visa, mais aussi aux systèmes informatiques des Etats. "Anonymous Philippines" a mis en ligne un message enjoignant la population à manifester devant le Parlement mardi à Manille en dénonçant "cette fausse démocratie (et) ce gouvernement et ces politiciens qui ne pensent qu'à eux". La colère populaire ne cesse de monter dans ce pays de 90 millions d'habitants où une personne sur trois vit dans l'extrême pauvreté, après la publication en août d'articles de presse faisant état de l'utilisation frauduleuse de fonds spéciaux par des sénateurs de l'opposition. Le président Aquino, élu en 2010 sur un programme anticorruption, est lui-même accusé depuis plusieurs semaines par l'opposition d'avoir détourné de l'argent public à son profit. "Je ne suis pas un voleur", a-t-il rétorqué la semaine dernière au cours d'une allocution à la télévision nationale, fustigeant une manoeuvre de diversion de ses détracteurs. (Belga)

Nos partenaires