Philippe Henry juge le plan d'investissements SNCB inacceptable pour la Wallonie

16/01/13 à 08:43 - Mise à jour à 08:43

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre wallon du Transport Philippe Henry (Ecolo) a confirmé mardi son opposition au plan pluriannuel d'investissements de la SNCB, trop défavorable à ses yeux pour la Wallonie.

Philippe Henry juge le plan d'investissements SNCB inacceptable pour la Wallonie

Le ministre régional met en garde depuis novembre contre un rabotage des moyens de la SNCB. A la lecture des 360 pages du document, ses craintes se sont confirmées, indique-t-il dans plusieurs médias. "Sur les 35 priorités que nous avions dressées pour améliorer le rail wallon, on en retrouve trois dans le plan, plus la gare de Gosselies qui doit être négociée à part", relève-t-il. Le reste concerne des projets qui étaient déjà dans le plan précédent et qui mangent les nouveaux budgets. La répartition des travaux à réaliser dans les douze prochaines années permet tout juste de maintenir le rail wallon, pas de le développer, critique Philippe Henry. Il remet en cause la répartition 60-40 des moyens entre le nord et le sud du pays, qui ne tient pas compte des caractéristiques du réseau wallon, plus accidenté, nécessitant donc plus d'ouvrages d'art, couvrant de plus longues distances entre les points, etc. Le (futur) ministre des Entreprises publics - Paul Magnette est en partance pour Charleroi - devra présenter au gouvernement fédéral un dossier reprenant l'avis des régions. Philippe Henry proposera au gouvernement wallon de remettre un avis "très critique". (VIRGINIE LEFOUR)

Nos partenaires