Pheme : le détecteur de mensonges pour réseaux sociaux

20/02/14 à 11:31 - Mise à jour à 11:31

Source: Le Vif

Des chercheurs universitaires tentent d'élaborer un système capable d'identifier automatiquement les fausses informations sur les réseaux sociaux.

Pheme : le détecteur de mensonges pour réseaux sociaux

© Thinkstock

De la tuerie de Liège à la prétendue relation Obama-Beyoncé, les rumeurs se répandent comme une trainée de poudre sur les réseaux sociaux et peuvent avoir des conséquences immédiates et considérables. Voilà pourquoi des chercheurs planchent sur un "détecteur de mensonges" 2.0. Ce système permettra de distinguer automatiquement le mensonge de la vérité et d'étouffer plus facilement les fausses informations. Les informations seront vérifiées en temps réel, ce qui permettra aux médias, entreprises, services de secours et gouvernements de ne pas se fier et de ne pas répondre à des rumeurs infondées.

Selon l'AFP, cinq universités européennes, sous la direction de la faculté de Sheffield (Angleterre), sont partenaires de ce programme appelé "PHEME" et financé par l'Union européenne.

"Nous pouvons déjà traiter un énorme volume d'informations sur les réseaux sociaux, la vitesse à laquelle elles apparaissent et leurs formes - tweet, vidéo, photo, blog, ... Mais il n'est pas possible actuellement de les analyser automatiquement, en temps réel, pour voir si l'information est réelle ou fausse et c'est ce que nous voulons faire" explique Kalina Bontcheva de l'Université de Sheffield

Le projet ambitieux devra identifier quatre types d'informations peu fiables : spéculations, controverse, fausses informations et désinformation. La véracité des données sera établie grâce à l'utilisation de trois facteurs : l'information en tant que telle, un système de vérification via des sources fiables et la diffusion de l'information. Le résultat pourra être affiché sur l'écran des utilisateurs.

Une première version de ce "détecteur de mensonges" nouvelle génération est attendue d'ici 18 mois, selon le Times.

Un projet intéressant à l'heure où la propagation virale est surprenante et où un simple souffle virtuel peut se transformer en tempête médiatique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires