Ph. Moureaux n'entend pas disparaître du débat public et prône un retour plus à gauche

18/10/12 à 13:26 - Mise à jour à 13:26

Source: Le Vif

(Belga) Philippe Moureaux, qui quittera dans quelques semaines sa fonction de bourgmestre de Molenbeek, ne se voit pas politiquement mort. Devant la presse, il a annoncé jeudi matin qu'il poursuivrait sa réflexion politique publique et son combat pour la population fragilisée en retrouvant une liberté de parole que son mandat ne lui a pas autorisée.

Il ne jouera pas pour autant les belles-mères vis-à-vis de la future bourgmestre Françoise Schepmans (MR). Sur un plan plus large, il a invité le PS à ne pas renoncer au combat pour les populations les plus faibles dans un pays où en Flandre se lève une force anti-belge et anti-sociale. Disant partir sans amertume excessive, il a rejeté catégoriquement les accusations de clientélisme que certains de ses adversaires politiques ont fait circuler à son propos, soulignant notamment que ses préoccupations pour la population immigrée fragilisée de sa commune était née à un moment où il n'était nullement question de droit de vote pour celle-ci. (AURORE BELOT)

Nos partenaires