"Personne n'a d'intérêt à une escalade" en Ukraine

14/02/14 à 09:33 - Mise à jour à 09:33

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, estime que "personne n'a intérêt à une escalade de la situation" en Ukraine dans une interview au quotidien russe Kommersant de vendredi, où il défend l'importance d'un dialogue avec la Russie.

"Personne n'a d'intérêt à une escalade" en Ukraine

"Nous devrions tous contribuer à encourager le dialogue entre l'opposition et les représentants du gouvernement en Ukraine. Dans ce domaine, la Russie peut aussi apporter une contribution constructive", a déclaré le chef de la diplomatie allemande dans cet entretien publié à l'occasion de sa première visite à Moscou depuis sa nomination en décembre. L'Ukraine doit être l'un des sujets majeurs de cette visite, a-t-on souligné à Berlin. Le renoncement des autorités ukrainiennes à un projet d'association avec l'Union européenne au profit d'un rapprochement avec la Russie a déclenché fin novembre un mouvement de contestation sans précédent qui a dégénéré en janvier, faisant au moins quatre morts et 500 blessés. Le centre de Kiev est depuis occupé par des manifestants et entouré de barricades. Ces événements ont provoqué des tensions entre la Russie et les pays occidentaux. Les relations entre l'Union européenne et la Russie ont atteint "leur moment de vérité" avec la crise en Ukraine, a estimé jeudi le ministre russe des Affaires étrangères, accusant les Occidentaux de faire pression sur Kiev, dans une tribune publiée par le journal Kommersant. Frank-Walter Steinmeier a cependant vanté l'importance d'un dialogue avec la Russie, dans son interview publiée vendredi. "Sans la Russie, ça ne va pas, on a besoin les uns des autres pour surmonter les grands foyers de conflit", a-t-il estimé, citant le dossier syrien, la question du programme nucléaire iranien et l'Afghanistan. Evoquant la politique de l'Union européenne avec ses voisins orientaux, M. Steinmeier a souligné qu'elle n'était "pas un jeu géopolitique pour une zone d'influence héritée de la guerre froide et encore moins une manoeuvre contre la Russie". Sans citer l'Ukraine, il a affirmé que l'aide que l'UE veut apporter à ses voisins orientaux "aidera toute la région qui profitera immédiatement d'échanges économiques plus intenses et de plus de stabilité politique". "Je crois qu'il est possible d'emprunter une telle voie au bénéfice de tous et j'inclus notamment la Russie. Nous devrions donc réfléchir ensemble aux opportunités, conditions et limites d'une intégration économique plus poussée entre l'Europe, la Russie et nos voisins communs", a ajouté M. Steinmeier. (Belga)

Nos partenaires