"Permanences Salduz risquent de s'arrêter, faute d'argent"

25/09/13 à 19:22 - Mise à jour à 19:22

Source: Le Vif

(Belga) Les permanences Salduz, qui prévoient l'assistance d'un avocat aux suspects lors de leur première audition, risquent de s'arrêter si les autorités ne libèrent pas les moyens financiers nécessaires dans la semaine, a averti mercredi l'ordre des barreaux flamands (OVB). "Et si ces permanences ne sont plus assurées, plus aucune arrestation légale ne pourra avoir lieu", a ajouté l'ordre professionnel.

"Selon un accord de mai 2012, les coûts de ces permanences sont assurées par les autorités", a rappelé Edgar Boydens, le président de l'OVB. D'après ce dernier, 2,325 millions d'euros avaient été prévus en 2012 à cet effet. Quant aux montants alloués pour 2013, ils sont épuisés. "Si nous ne recevons pas d'argent dans la semaine, les permanences s'arrêteront", a encore averti M. Boydens. Et le président d'ajouter que les avocats participant à ces permanences Salduz depuis le 1er janvier 2012 n'ont pas encore été payés. "La ministre Turtelboom doit se rendre compte que c'est le chaos qui menace la justice. Mais malgré des mois de réclamations, elle reste sourde à nos revendications", a enfin regretté Edgar Boydens. (Belga)

Nos partenaires