Pénurie de médecins: les étudiants réclament un numéro INAMI pour tous les diplômés

05/06/14 à 16:52 - Mise à jour à 16:52

Source: Le Vif

(Belga) L'ensemble des étudiants diplômés en médecine doivent bénéficier d'un numéro INAMI pour compenser la pénurie de médecins généralistes en Belgique, plaident jeudi le Comité InterUniversitaire des étudiants en Médecine (CIUM), la Fédération des Etudiants Francophones (FEF) et le Conseil de la Jeunesse dans un communiqué de presse commun. Les organisations réagissent ainsi à un article du Soir, selon lequel plus de 300 communes belges souffrent d'un manque de médecins généralistes.

Pénurie de médecins: les étudiants réclament un numéro INAMI pour tous les diplômés

D'après les chiffres de l'INAMI relayés par le journal, le manque de médecins généralistes touche désormais plus de la moitié des communes belges (53,3%) et affecte autant la Flandre (49%) que la Wallonie (51%). L'ensemble des communes bruxelloises sont également concernées par ce problème. Le CIUM, la FEF et le Conseil de la Jeunesse ajoutent que ce constat est aggravé par l'âge avancé de la plupart des médecins actifs, la féminisation de la profession ainsi que l'augmentation de la demande dans les domaines pharmaceutiques et de la recherche scientifique. "Et pendant que certains proposent d'importer des médecins étrangers, les étudiants formés en Belgique n'ont aucune garantie de pouvoir exercer la médecine une fois diplômés", ajoute le communiqué. Les organisations réclament donc un numéro INAMI et une place de formation pour tous les étudiants diplômés en médecine, ainsi que la réalisation d'un cadastre actuel de la fonction et l'augmentation du nombre de places de stage disponibles. En mars dernier, la ministre de la Santé publique Laurette Onkelinx s'était engagée "à faire tout ce qui est en son pouvoir" pour que les étudiants en médecine et dentisterie diplômés d'ici 2020 obtiennent un numéro INAMI. Les étudiants avaient également obtenu un budget supplémentaire pour revaloriser la médecine générale et des mesures pour pallier la pénurie de maîtres de stage. (Belga)

Nos partenaires