Pèlerinage de l'Yser: le parlement wallon déposera une gerbe en l'honneur du soldat Fiévez

23/08/12 à 14:23 - Mise à jour à 14:23

Source: Le Vif

(Belga) Le président du parlement wallon, Patrick Dupriez, a chargé le bourgmestre d'Antoing, Bernard Bauwens, de déposer une gerbe de fleurs au nom de l'assemblée, dimanche, lors du Pèlerinage de l'Yser. Il ne participera pas personnellement à la commémoration, pour des raisons d'agenda, a-t-il expliqué.

Pèlerinage de l'Yser: le parlement wallon déposera une gerbe en l'honneur du soldat Fiévez

Au cours de cette 85e édition du Pèlerinage, un hommage sera rendu au soldat wallon Aimé-Joseph Fiévez, originaire d'Antoing et tombé au front le 26 mars 1917 avec les frères Van Raemdonck. Les deux frères originaires de Tamise sont devenus en Flandre les symboles des soldats flamands morts au combat alors qu'ils étaient commandés par des officiers francophones. Leur dépouille a été déplacée à plusieurs reprises et leur cercueil se trouve depuis 1932 dans la crypte de la Tour de l'Yser à Dixmude, à côté de celui de 6 autres soldats. L'histoire a montré par la suite qu'ils étaient morts en compagnie d'un soldat wallon, Aimé Fiévez. Les trois corps -quasiment imbriqués- ont été enterrés dans un même cercueil mais pendant de longues années, seul le calvaire des deux soldats flamands a été mis à l'honneur et celui d'Aimé Fievez ignoré. Le comité du Pèlerinage a souhaité remédier à cet oubli en inaugurant une plaque commémorative: ce ne sont pas les simples soldats wallons qui ont "oppressé" leurs camarades flamands, rapporte vendredi le quotidien "De Standaard". Le parlement wallon participera à l'hommage qui sera rendu aux trois défunts. "Cette participation (...) au pèlerinage de l'Yser marque la reconnaissance de ce geste important du Comité qui semble vouloir réconcilier le pèlerinage avec son message initial 'Paix, liberté et tolérance'. Patrick Dupriez estime en effet que cette réconciliation dans la mémoire constitue un jalon sur la route du mieux vivre ensemble. Les morts de l'Yser, d'où qu'ils proviennent sont d'abord des victimes de la barbarie et de la guerre avant d'être originaire de telle ou telle région", a souligné le cabinet du président dans un communiqué. (NBA)

Nos partenaires