Peine sévère requise contre un pédophile, malgré une condamnation à perpétuité

29/01/13 à 15:03 - Mise à jour à 15:03

Source: Le Vif

(Belga) Louis A. a comparu mardi devant le tribunal correctionnel de Charleroi pour des attentats à la pudeur sur un adolescent de 15 ans. Des faits qui ont été perpétrés alors que le prévenu était en libération conditionnelle, à la suite d'une condamnation à perpétuité par la cour d'assises pour viols sur mineurs.

En mars 2011, une information menait les enquêteurs au domicile de Louis A., un Carolo de 60 ans condamné aux travaux forcés à perpétuité pour viols sur plusieurs mineurs. En libération conditionnelle, il avait pris contact avec deux jeunes hommes, dont un adolescent de 15 ans avec qui il a entretenu des relations sexuelles. En échange d'argent ou de recharges de GSM, le sexagénaire faisait des fellations au jeune homme, ce qui lui a valu d'être arrêté pour attentats à la pudeur sur mineur de moins de 16 ans et incitation à la débauche. Mardi, la substitute Dutrifoy a requis une peine extrêmement sévère à l'encontre du prévenu qui n'a plus droit au sursis. Selon le parquet, Louis A. a aménagé son domicile en espace conçu pour attirer les jeunes. Il y avait disposé des dessins animés, une console de jeux et autorisait la consommation d'alcool et de joints à volonté. Me Puccini, conseil du prévenu, a sollicité la clémence du tribunal, déclarant qu'avant de virer aux relations sexuelles interdites, cette relation était purement amicale. Jugement le 26 février. (MUA)

Nos partenaires