Peine de prison avec sursis pour un homme qui a laissé mourir sa fille

13/02/13 à 15:15 - Mise à jour à 15:15

Source: Le Vif

(Belga) Le tribunal de Courtrai a condamné mercredi un homme de 52 ans à une peine de prison de six mois et une amende de 600 euros, toutes deux avec sursis, pour négligence volontaire. Il était poursuivi pour avoir tardé à appeler les secours alors que sa fille faisait une crise d'épilepsie et en est décédée.

La victime, âgée de 24 ans, souffrait d'obésité morbide. Elle mesurait 1,46 mètre et pesait 180 kilos. Elle était très fréquemment atteinte de crise d'épilepsie, comme ce 12 janvier 2012. "Comme d'habitude, les parents ont arrosé leur fille avec de l'eau. Après sept minutes, Suzie a semblé récupérer mais une faute supplémentaire a été commise", a indiqué le ministère public. Le frère de la victime est descendu afin d'appeler les secours, "mais il en a été empêché pendant une demi-heure", note-t-il encore. Les services de secours, finalement arrivés à Courtrai, n'ont rien pu faire pour la jeune femme qui était déjà décédée. Selon l'autopsie, Suzie est morte d'une insuffisance cardiaque. "Mon client a agi de la même manière que d'habitude", a réagi la défense. "La mère était folle à 200% au moment des faits. Avec une telle personne dans les parages, il est difficile d'agir correctement." La mère de la victime, épouse du prévenu, avait en effet été internée bien avant les faits. La frère de la victime s'est constitué partie civile et s'est vu accorder mercredi un dédommagement de 2.500 euros. (MUA)

Nos partenaires