Pédophilie - Un homme harcelé sexuellement dans son enfance réclame des dommages à l'Eglise polonaise

06/02/14 à 16:05 - Mise à jour à 16:05

Source: Le Vif

(Belga) Un Polonais, victime dans son enfance de harcèlement sexuel de la part d'un curé, a engagé jeudi le premier procès civil en justice dans son pays pour indemnisation de la part de l'Eglise, a annoncé la Fondation Helsinki pour les droits de l'homme (HFHR) qui apporte son aide juridique au plaignant.

L'homme, identifié comme Marcin K., réclame devant le tribunal de Koszalin (nord) un dédommagement de 200.000 zlotys (47.500 euros) à la paroisse et au diocèse, alors que le prêtre responsable de ces actes a été condamné en 2012 à deux ans de prison ferme, dans un procès pénal. "Il s'agit du premier procès qui engage la responsabilité civile de l'Eglise catholique. Jusqu'à présent, plus d'une dizaine de personnes ont été condamnées pour ce genre d'actes mais il n'y a jamais eu de procès dans lequel la victime réclame la responsabilité non seulement de la part de l'auteur du crime mais aussi de la part de l'Eglise en tant qu'institution", a indiqué à la presse Adam Bodnar, vice-président de l'HFHR. En octobre dernier, l'Eglise polonaise avait rejeté la même demande formulée par M. Marcin K. dans une procédure à l'amiable. L'avocat Krzysztof Wyrwa représentant alors la partie ecclésiastique dans cette procédure avait fait valoir que l'Eglise ne se sentait pas responsable de cette affaire étant donné qu'un "prêtre agit dans sa paroisse de manière autonome". Le cas de Koszalin s'inscrit dans une série d'affaires de pédophilie au sein de l'Eglise en Pologne qui secouent cette puissante institution dans un pays où plus de 90% des gens se déclarent catholiques. L'épiscopat polonais rejette fermement l'idée d'une indemnisation éventuelle des victimes de pédophile de la part de l'Eglise polonaise. (Belga)

Nos partenaires