Pays-Bas: des scientifiques demandent aux voyageurs d'envoyer leurs selles par la poste

02/11/12 à 13:55 - Mise à jour à 13:55

Source: Le Vif

(Belga) Trois universités néerlandaises vont demander à des milliers de voyageurs de leur envoyer des échantillons de leurs selles par la poste, dans le cadre d'une étude sur les bactéries résistantes aux antibiotiques, a-t-on appris vendredi auprès de l'une de ces universités.

"Lorsqu'ils viennent pour leurs vaccins avant de partir, nous demanderons aux voyageurs s'ils veulent participer et de nous envoyer des selles pendant un an après leur retour", a déclaré l'un des chercheurs, Jarne van Hattem, à l'AFP. Lancée en début de semaine par les centres médicaux des trois universités d'Amsterdam, Rotterdam et Maastricht, l'étude sera effectuée à partir des échantillons de plus de 2.000 personnes qui auront voyagé principalement en Asie ou en Afrique, selon le chercheur. Les Pays-Bas, qui ont une politique stricte en matière d'antibiotiques par peur que les bactéries développent une résistance à ces médicaments, ont pourtant récemment enregistré une augmentation des infections intestinales d'origine bactérienne, résistantes aux antibiotiques. Selon M. van Hattem, les chercheurs veulent donc savoir si des bactéries résistantes entrent dans le pays en compagnie des voyageurs qui rentrent chez eux, et si elles sont également transmises aux membres de la famille qui n'ont pas voyagé. Tous les volontaires, qui devront envoyer 3 à 6 échantillons sur l'année, recevront du matériel permettant de faire ces prélèvements, qui seront placés dans un sac plastique "sécurisé" avant d'être envoyés par la poste à l'université Erasmus, à Rotterdam. Selon la même source, ce genre d'étude a déjà été mené en Suède et en Australie mais à une bien plus petite échelle. (PVO)

Nos partenaires