Passe d'armes entre opposition et majorité surtout vive entre partis flamands

22/11/12 à 14:56 - Mise à jour à 14:55

Source: Le Vif

(Belga) "Un budget de bric et de broc qui touche surtout l'épargnant et les classes moyennes flamandes", pour la N-VA. "Un budget qui ne protège pas les plus faibles", pour Ecolo. Face aux critiques de l'opposition, les porte-paroles de la majorité ont souligné l'importance de respecter les engagements européens et insisté sur le fait que gouvernement avait pris des mesures pour la compétitivité des entreprises.

Passe d'armes entre opposition et majorité surtout vive entre partis flamands

Le débat à la Chambre sur la déclaration de politique générale du gouvernement fédéral lue mercredi par le Premier ministre Elio Di Rupo n'a rien apporté de nouveau. Les chefs de groupe ont souvent disserté sur la base des communiqués diffusés dès mardi par leurs partis respectifs. Comme c'est souvent le cas, les passes d'armes ont été les plus vives entre la N-VA d'une part, le CD&V et l'Open Vld d'autre part. C'est surtout le chef de groupe libéral flamand Patrick Dewael qui s'en est pris à la N-VA. "L'augmentation du précompte mobilier coûtera 4 euros à un épargnant moyen qui a des bons d'Etat et des obligations pour 5.000 euros alors que la suppression du 'Jobkorting' par le gouvernement flamand (auquel participe la N-VA) a fait perdre 600 euros à un ménage flamand à deux revenus", a-t-il dit. "Vous dites que ce sont les classes moyennes flamandes qui sont les plus touchées mais vous demandez une augmentation de la TVA qui toucherait tout autant ces mêmes classes moyennes", a lancé le chef de groupe CD&V Raf Terwingen. Du côté francophone, Christiane Vienne (PS) a souligné que le gouvernement "a résisté à l'austérité". "Le MR a confiance dans le fait que la ligne politique de centre droit qui pour nous sous-tend l'accord de gouvernement, sera tenue jusqu'à la fin de la législature" a dit le chef de groupe MR Daniel Bacquelaine. Les chefs de groupe cdH et sp.a Catherine Fonck et Karin Temmerman ont également apporté le soutien de leur parti. (VIM)

Nos partenaires