"Pas suffisamment de personnel pour contrôler les détenus avec bracelets électroniques"

21/01/14 à 14:02 - Mise à jour à 14:02

Source: Le Vif

(Belga) "Nous n'avons pas assez de personnel et de moyens pour contrôler les détenus avec bracelets électronique", affirme le représentant syndical Gino Hoppe (CGSP), après l'annonce par la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom (Open Vld), que toutes les peines supérieures à 4 mois seraient dorénavant exécutées.

"Pas suffisamment de personnel pour contrôler les détenus avec bracelets électroniques"

Mme Turtelboom se targue, dans un article publié mardi par Het laatste Nieuws, de "mettre fin à 20 ans d'impunité". Les peines supérieures à quatre mois seront toute exécutées, grâce à une hausse du nombre de places en prison et au recours à la surveillance électronique, dit-elle. "La ministre est déjà en campagne électorale", réagit Gino Hoppe. "En tant que syndicat, nous ne pouvons pas y adhérer". Si la CGSP souscrit pleinement à l'objectif d'une exécution des peines, elle estime qu'il ne peut être atteint sans davantage de personnel et des moyens. M. Hoppe ne croit pas à la fin de la surpopulation carcérale, qu'il qualifie de "fable". "Les chiffres ne peuvent quand même pas avoir changé miraculeusement en quelques jours", dit-il. "En outre, la ministre évoque des nouvelles prisons, mais celles-ci ne sont pas encore en fonctionnement", note encore le syndicaliste. (Belga)

Nos partenaires