Pas (encore) de coopération Otan-Russie pour détruire l'arsenal chimique syrien

04/12/13 à 11:43 - Mise à jour à 11:43

Source: Le Vif

(Belga) Les ministres des Affaires étrangères des 28 pays de l'Otan et leur homologue russe, Sergueï Lavrov, ont évoqué mercredi une possible coopération entre l'Alliance atlantique et Moscou pour la destruction de l'arsenal chimique syrien, mais sans parvenir à la moindre conclusion opérationnelle.

Réunis au siège bruxellois de l'Alliance, les chefs de la diplomatie des 29 membres du Conseil Otan-Russie ont exprimé leur soutien à la résolution 2118 du Conseil de sécurité des Nations unies adoptée le 27 septembre. Celle-ci stipule que la totalité de l'arsenal chimique syrien, estimé à 1.000 tonnes, doit être détruit avant le 30 juin 2014. "Nous accueillons favorablement le travail accompli jusqu'ici et nous notons les importants progrès réalisés dans la mise en oeuvre des décisions du conseil exécutif de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC)", ajoutent-ils dans une déclaration conjointe réaffirmant le soutien du Conseil Otan-Russie à la mission conjointe de l'OIAC et de l'Onu en Syrie. La déclaration appelle également "toutes les parties syriennes" à coopérer avec cette mission conjointe dans l'exécution de son mandat. Mais le texte ne fait état d'aucune décision concrète en matière de coopération entre l'Otan et la Russie. Les armes syriennes les plus dangereuses doivent être transportées hors de Syrie avant le 31 décembre, aux termes d'un accord du conseil exécutif de l'OIAC de la mi-novembre. (Belga)

Nos partenaires