Pas de nouveaux objectifs de réduction du déficit au G20 de Moscou

16/02/13 à 12:11 - Mise à jour à 12:11

Source: Le Vif

(Belga) Les pays riches et émergents du G20 réunis samedi à Moscou ont réaffirmé la nécessité de réduire les déficits mais sans fixer de nouveaux objectifs chiffrés comme ceux établis à Toronto en 2010 qui n'ont pas toujours été remplis, a déclaré l'économiste en chef de l'OCDE.

Pas de nouveaux objectifs de réduction du déficit au G20 de Moscou

"Il a été réaffirmé que la consolidation budgétaire est une question de moyen terme", a indiqué Pier Carlo Padoan. En revanche, "aucun objectif quantitatif n'a été fixé", a ajouté le responsable de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Lors du sommet de Toronto en juin 2010, les pays riches membres du G20 s'étaient engagés à mettre en place des plans budgétaires pour réduire d'au moins de moitié les déficits à l'horizon 2013, et stabiliser ou réduire les ratios de la dette publique à l'horizon 2016. La présidence russe du G20 avait indiqué vouloir rediscuter ces accords pour adopter de nouveaux objectifs "réalistes". Les accords de Toronto ont été signés "avant la rechute de l'économie", a expliqué Pier Carlo Padoan. "Le scénario est décevant, le rythme de la consolidation doit prendre cela en compte", a-t-il plaidé, assurant qu'il ne s'agissait pas pour autant d'un "virage à 180 degrés" des pays du G20. "Ce qui compte, ce n'est pas seulement le rythme ou la quantité mais les composantes (de la consolidation), la manière dont elle est faite", a-t-il insisté. (CLA)

Nos partenaires