Pas d'accord au sein de la majorité sur l'envoi de 70 militaires belges au Mali

14/06/13 à 21:26 - Mise à jour à 21:26

Source: Le Vif

(Belga) Le comité ministériel restreint ("kern") n'est pas parvenu vendredi à s'accorder sur l'envoi de militaires belges au Mali pour assurer la protection des instructeurs européens de la mission de formation et de conseil de l'armée malienne (EUTM).

Selon des sources concordantes, le sujet, qui figurait vendredi à l'agenda du kern avant une approbation attendue en conseil des ministres, a donné lieu à des divergences entre partenaires de la majorité. Face à ces blocages, le dossier a finalement été renvoyé en groupe de travail, avant une nouvelle discussion la semaine prochaine en comité ministériel restreint. De source gouvernementale, on précisait que ce délai supplémentaire servirait à évaluer l'envoi de soldats belges au Mali dans le "cadre global des prévisions d'engagements opérationnels ailleurs qu'au Mali afin d'avoir une vue complète de la situation". En mars dernier, la majorité papillon était déjà tombée d'accord sur l'envoi d'une cinquantaine de militaires belges pour assurer, dès ce mois de juin théoriquement, la protection des instructeurs de la mission de formation et de conseil à l'armée malienne (EUTM). Mais le ministre de la Défense Pieter De Crem (CD&V) a depuis lors proposé de relever le contingent belge de 50 à 70 militaires, une augmentation qui devait elle aussi être approuvée par la majorité. Mais sans succès toutefois ce vendredi. L'effort budgétaire lié à l'envoi de 50 soldats au Mali pour une période de 4 mois renouvelable avait été évalué en mars dernier à de 2,2 millions d'euros par période d'engagement. (Belga)

Nos partenaires