Parkings de transit - Le gouvernement bruxellois a manqué à ses devoirs dit le MR qui avance des propositions

13/11/13 à 15:13 - Mise à jour à 15:13

Source: Le Vif

(Belga) Les parkings de dissuasion ou de transit de la Région bruxelloise sont largement insuffisants et tout simplement pas gérés pour pouvoir faire oeuvre utile dans la capitale a déploré mercredi le député régional de l'opposition MR Gaétan Van Goidsenhoven avançant des propositions pour augmenter le nombre de places disponibles et y améliorer la sécurité.

Le plan Iris 2 des déplacements adopté par le gouvernement régional prévoit la mise à disposition de plus de 16.000 places de parking en bordure de ville d'ici 2020, mais actuellement, seules 1.860 places sont proposées aux quelque 370.000 navetteurs. Seul le parking du Ceria verrait sa capacité doublée en 2014, a déploré le député libéral, au cours d'une conférence de presse. D'après lui, la situation actuelles est caractérisée par l'occupation de places par des personnes autres que les navetteurs. Les parkings ne sont pas surveillés. Il n'y a pas de tarification combinée avec l'usage des transports en commun, ni de fléchage, fait-il valoir. Pour renverser le cours des choses, M. Van Goidsenhoven propose de sécuriser les installations existantes que ce soit en plaçant des barrières aux accès, en y installant plus d'éclairage, ou en y assurant un gardiennage. Il suggère d'augmenter la capacité des parkings existants, et de fixer un échéancier pour la création d'une série de parkings de transit annoncés de longue date. L'élu libéral estime aussi qu'il faut recourir à des partenariats public-privé pour accélérer la manoeuvre. Le seul des parkings actuels à être sous-utilisé, le parking Stalle, au sud, pourrait être davantage fréquenté s'il était mieux desservi par une liaison plus directe avec le métro via la création d'un tram "P Express" cadencé à raison d'un tous les quarts d'heure, a-t-il encore dit. (Belga)

Nos partenaires