Parité linguistique - Ce débat n'a pas lieu d'être au gouvernement fédéral, mais à Bruxelles, disent les FDF

10/06/13 à 17:29 - Mise à jour à 17:29

Source: Le Vif

(Belga) Si le débat sur la fin de la parité linguistique n'a pas lieu d'être au fédéral, il serait utile de faire évoluer le modèle bruxellois où quelques élus peuvent bloquer tout le fonctionnement de la Région grâce à la représentation minimale garantie des néerlandophones, ont affirmé lundi les FDF à propos de la proposition de l'ancien président de l'Open VLD et chef de groupe des libéraux flamands à la Chambre, Bart Somers, de mettre fin à l'équilibre linguistique au sein du gouvernement fédéral

Parité linguistique - Ce débat n'a pas lieu d'être au gouvernement fédéral, mais à Bruxelles, disent les FDF

Pour les FDF, cette proposition "n'est qu'un effet de communication à l'attention de la frange radicale de l'Open Vld, sinon pourquoi ne pas l'avoir négociée dans le cadre de la sixième réforme de l'Etat", a souligné le chef du groupe FDF au parlement bruxellois Didier Gosuin. Pour celui-ci, "c'est un pur ballon d'essai sur la petite musique archi connue jouée par des partis néerlandophones qui sont toujours prompts à négocier de nouvelles avancées pour leurs intérêts sans jamais remettre en cause les acquis qui leur sont favorables". Aux yeux du député-bourgmestre bruxellois, "vouloir mettre fin au principe de parité au gouvernement fédéral sous prétexte que le rapport démographique est favorable aux néerlandophones est assez cocasse vu de Bruxelles où les néerlandophones restent la minorité la mieux protégée et la plus surreprésentée du monde". Didier Gosuin a encore jugé qu'il serait a contrario utile de faire évoluer ce modèle bruxellois où quelques élus peuvent ainsi bloquer tout le fonctionnement de la Région. "Chaque fois qu'on sort du principe un homme une voix on met à mal le suffrage universel", a-t-il encore commenté, plaidant pour un modèle électoral régional calqué sur celui des élections communales où, par exemple, un ministre Open Vld peut se trouver sur la liste bilingue d'un bourgmestre PS. Didier Gosuin a fait ainsi une allusion à peine voilée à la présence du ministre bruxellois Guy Vanhengel (Open Vld), sur la liste du bourgmestre empêché d'Evere, Rudi Vervoort, actuellement ministre-président bruxellois. (Belga)

Nos partenaires