Paradis fiscaux: le gouvernement fédéral "se fout de notre gueule", dit Olivier Deleuze

20/04/13 à 19:55 - Mise à jour à 19:55

Source: Le Vif

(Belga) Le co-président d'Ecolo, Olivier Deleuze, s'en est pris ouvertement au gouvernement fédéral, samedi, pour le décalage, selon lui entre son geste et sa parole dans le dossier des paradis fiscaux offshore.

"En matière d'éthique bancaire, on se fout de notre gueule", a commenté le co-président d'Ecolo, au terme du congrès consacré par sa formation au thème de "l'écologie, avenir de l'emploi", à Liège. "On découvre qu'il y a une économie organisée d'évasion fiscale. Un des deux administrateurs que la Belgique a envoyé à BNP Paribas est un de ceux qui ont organisé cela pour ING. Or, si on extrapole les chiffres du journal Le Monde pour la France, cela représente 9 milliards d'euros par an pour la Belgique. Que de diminutions d'impôts pour les PME et de sauvegarde d'avancées sociales cela représente. On se fout de notre gueule en nommant des gens qui ont organisé cette fraude et en demandant, dans le même temps aux gens de se serrer la ceinture", a-t-il lancé. Pour Olivier Deleuze, étant donné le nombre de pays concernés, il est un peu facile d'épingler la mauvaise organisation du système fiscal belge pour expliquer ce type de comportement. (Belga)

Nos partenaires