Pakistan: un comité religieux demande l'autorisation des mariages d'enfants

12/03/14 à 18:25 - Mise à jour à 18:25

Source: Le Vif

(Belga) Le plus haut comité religieux du Pakistan a demandé mercredi au gouvernement d'abolir l'interdiction des mariages d'enfants, jugée non conforme à l'islam, provoquant une levée de boucliers d'associations de défense des droits de l'Homme.

Le comité de l'idéologie islamique, chargé de conseiller le Parlement sur la compatibilité de la législation avec la loi islamique, a également estimé qu'un homme n'avait pas besoin de demander la permission de sa première femme pour en épouser une autre. A l'issue d'une réunion du comité, l'un de ses membres, Tahir Ashrafi, a déclaré que la loi interdisant le mariage des enfants, qui fixe l'âge minimum des mariés à 16 ans pour les femmes et 18 pour les hommes, n'était pas conforme aux enseignements de l'islam. "La charia (loi islamique) ne fixe pas d'âge limite spécifique. Elle dit qu'un individu peut se marier lorsqu'il ou elle a atteint la puberté, et la puberté ne peut être définie par un âge", a-t-il déclaré, ajoutant: "Les gens peuvent se marier avec un enfant s'ils pensent qu'il ou elle a atteint la puberté". Il a ajouté que le comité avait également jugé illégitime la loi stipulant qu'un mari doit obtenir l'autorisation de sa première femme pour pouvoir en épouser une autre. "L'islam autorise un homme à avoir quatre femmes, sans qu'il soit question de demander le consentement de la première". Des responsables d'associations de défense des droits de l'Homme ont appelé le Parlement à ignorer les deux recommandations du comité, dénonçant des violations des droits des femmes. (Belga)

Nos partenaires