Pakistan: libération des parents ayant avoué le meurtre de leur fille, brûlée à l'acide

14/12/12 à 17:33 - Mise à jour à 17:33

Source: Le Vif

(Belga) Un tribunal pakistanais a autorisé vendredi la libération sous caution d'un couple ayant reconnu avoir tué leur propre fille en l'aspergeant d'acide pour avoir "sali" l'honneur de la famille en fréquentant un garçon, ont indiqué des avocats.

La police de la portion du Cachemire administrée par le Pakistan avait arrêté fin octobre Mohammad Zafar et sa femme Zaheen pour le meurtre de leur adolescente de 15 ans, Anusha, morte à l'hôpital deux jours après avoir été brûlée à l'acide sur tout le corps. Le juge du district local a acquiescé à leur demande de libération sous caution, a déploré après l'audience le procureur. "La police n'a présenté aucune preuve et aucun témoin... Personne, aucune organisation de défense des droits de l'Homme ou des femmes, ne s'est présenté au nom de la fille décédée. La cour a jugé que le dossier était faible" et ainsi autorisé la libération sous caution du couple, a-t-il regretté. L'avocat des parents a confirmé leur libération après le dépôt d'une caution de 100.000 roupies (environ 1.000 dollars). "Elle n'a pas été tuée, mais a commis un suicide", a plaidé cet avocat, remettant ainsi en cause les confessions du couple à la police et aux médias. "Je l'ai aspergée d'acide, je le regrette profondément... je n'aurais jamais dû faire une chose de la sorte", avait confié la mère à des journalistes. Le procureur a indiqué qu'il allait interjeter appel de cette libération, qui ne signifie pas un verdict de non-culpabilité. Selon la Commission pakistanaise des droits de l'Homme, au moins 943 femmes ou jeunes filles ont été tuées l'an dernier par leurs proches après avoir été accusées d'avoir sali l'honneur de leurs familles. (DGO)

Nos partenaires