Pakistan: la présidentielle avancée au 30 juillet

24/07/13 à 15:16 - Mise à jour à 15:16

Source: Le Vif

(Belga) La Cour suprême du Pakistan a fixé mercredi au 30 juillet l'élection présidentielle initialement prévue le 6 août et au cours de laquelle les parlementaires doivent désigner le successeur d'Asif Ali Zardari, au pouvoir depuis 5 ans.

Au Pakistan, le président est élu par un conseil formé des sénateurs du parlement fédéral, des députés de l'Assemblée nationale et des élus des assemblées provinciales. La Ligue Musulmane (PML-N) du nouveau Premier ministre Nawaz Sharif, élu à la tête d'un gouvernement majoritaire lors des législatives de mai, devrait ainsi faire élire son candidat à la présidentielle sans trop de difficultés, s'accordent à dire les analystes. La PML-N a officiellement annoncé mercredi la candidature de Mamnoon Hussain, un riche homme d'affaires ayant réussi dans le secteur clé du textile, milité de longues années au sein de la formation et qui a été brièvement gouverneur de la province méridionale du Sind en 1999. La fonction présidentielle est devenue presque symbolique au Pakistan depuis un amendement constitutionnel de 2010. Asif Ali Zardari, veuf de l'ancienne Première ministre Benazir Bhutto, assassinée en décembre 2007, était arrivé au pouvoir en 2008. Mais après la défaite de son parti aux législatives de mai, il avait affirmé qu'il ne serait pas candidat à sa succession à la tête du Pakistan, pays musulman de 180 millions d'habitants confronté à l'insurrection des talibans et à une crise énergétique sans précédent. (Belga)

Nos partenaires