Pakistan - Kerry pense que les frappes de drones contre les islamistes prendront fin "très bientôt"

01/08/13 à 20:20 - Mise à jour à 20:19

Source: Le Vif

(Belga) Le secrétaire d'État américain John Kerry, en visite au Pakistan, a dit jeudi que les États-Unis espéraient que les frappes de leurs drones contre des militants islamistes dans ce pays prendraient fin "très bientôt".

Pakistan - Kerry pense que les frappes de drones contre les islamistes prendront fin "très bientôt"

"Je pense que le programme s'achèvera car nous avons éradiqué la plus grande partie de la menace et que nous continuons à l'éradiquer", a déclaré M. Kerry dans un entretien avec la télévision pakistanaise PTV. C'est la première fois qu'un aussi haut responsable américain exprime si clairement une possible fin de la campagne de tirs de drones contre des talibans pakistanais et des militants d'Al-Qaïda dans le nord-ouest du Pakistan. Ces opérations, présentées par la CIA et une partie du gouvernement américain comme faisant partie de la lutte contre le terrorisme, sapent depuis quelques années les relations entre Washington et Islamabad. M. Kerry s'exprimait après des entretiens toute la journée avec le gouvernement pakistanais qui exige la fin des frappes de drones. Interrogé par un journaliste pakistanais sur le fait de savoir s'il existait un éventuel calendrier de cessation de ces frappes, M. Kerry a répondu: "Eh bien, j'en ai un. Et je pense que le président (Obama) a un vrai calendrier et nous espérons que cela sera très, très bientôt". M. Kerry est au Pakistan depuis mercredi soir et jusqu'à vendredi matin pour exhorter le nouveau gouvernement civil du Premier ministre Nawaz Sharif et l'armée à renforcer la lutte contre les insurgés islamistes près de la frontière afghane, au moment où les troupes américaines se préparent à avoir quitté l'Afghanistan fin 2014. Afin de tenter d'améliorer des relations entre alliés détériorées par les dossiers des drones et de l'antiterrorisme, le secrétaire d'Etat a transmis à M. Sharif une invitation du président Barack Obama pour un sommet bilatéral à l'automne à Washington. Les deux pays ont aussi accepté de relancer leur "partenariat stratégique". (Belga)

Nos partenaires